ACCUEIL

ACCIDENTS

06 DECEMBRE 1957 / L.1049 F-BHMK

 

 

 

DERNIERE MODIFICATION : 16/03/2015

 

L'AVION / LE VOL

Avion : Lockheed L.1049G SuperConstellation

Immatriculation : F-BHMK

Numéro de série : 4670

Premier vol : 01/1957

Compagnie : Air France

Vol : ?, vol d'essai

Trajet : Paris-Orly LFPO/ORY - Paris-Orly LFPO/ORY

 

L'ACCIDENT

Date : Vendredi 06 Décembre 1957, 18h00utc

Lieu : Paris-Orly

Phase du vol : Atterrissage

Victimes : 0 sur 6 personnes à bord

 

Le L-1049 Super Constellation F-BHMK s’écrase après son 4ème touch and go de nuit dans le brouillard. L'avion effectuait un vol d'entrainement (CDB M. Gobert). L’avion prend feu mais aucun blessé n’est à déplorer. L’avion effectuait un vol d’entrainement. Vol sémestriel de contrôle avec quatre atterrissages de nuit. Le plafond était de 60 pieds et visibilité de 1500 m quand la 4ème approche a été effectuée. Après une approche normale ILS GCA sur la piste 26L, l'avion a brusquement viré vers la gauche, a touché la piste puis a rebondi. L'avion s'est alors écrasé à l'arrière de la piste. Total d'heures de vol de l'avion 3078.

 

Cause Probable: L'accident fut le résultat des manoeuvres correctives excessives exécutées lors du contact avec la piste. Du givrage sur l'avion pourrait avoir réduit ses qualités aérodynamiques.

DOCUMENTS / MEDIAS

/!\ Certaines images peuvent choquées

Le Rapport du BEA - (en .pdf)

 

Journal 'Le Figaro' du 07/12/57 (récupéré sur Aviatechno.net)

 

AU COURS D'UN VOL D'ENTRAÎNEMENT
Un « Superconstellation » touche d'une aile et se rompt en atterrissant à Orly

 

- Les sept membres de l'équipage, seuls à bord, sont indemnes
- L'appareil qui a subi un commencement d'incendie est gravement endommagé.

 

Le nez de l'appareil quelques instants après que les pompiers se furent rendus maîtres de l'incendie qui s'était déclaré dans les deux ailes


Deux quadrimoteurs transportant chacun une cinquantaine de passagers venaient à peine de décoller d'Orly quand des flammes immenses s'élevèrent au sud de l'aéroport. On crut d'abord qu'il s'agissait d'un Viscount à destination de Nice.
 

C'était en réalité un Constellation super-G d'Air France, immatriculé F-BHMK, relativement récent puisqu'il a été livré en janvier dernier à notre compagnie nationale. À bord se trouvaient cinq commandants de bord, tous pilotes expérimentés, spécialistes de l'Atlantique nord pour la plupart, et deux mécaniciens. L'appareil avait effectué un « cheval de bois » en touchant le sol de la piste nord-sud. Tous les occupants, heureusement, sortaient sains et saufs de cet accident.
 

D'après les déclarations des techniciens, l'avion aurait abordé la piste dans d'excellentes conditions ; toutefois l'aile gauche avait paru s'affaisser et avait raclé le béton de la piste. Le choc fut sans doute assez brutal puisqu'on vit le plan de l'appareil touché prendre feu immédiatement. Puis le quadrimoteur se trouva déséquilibré, il vira dans l'herbe où il s'immobilisa.
L'équipage se précipita aussitôt vers la sortie de secours des passagers et, en manches de chemise, sauta sur le sol au moment où l'appareil était environné de flammes.
Les pompiers de l'aéroport, ainsi que ceux de la base militaire d'Orly furent en quelques minutes sur place. À 21h30, l'appareil était toujours environné de hautes flammes que les pompiers attaquaient à grand renfort de mousse. Mais les sauveteurs ne purent empêcher les deux ailes d'être détruites par le feu.

 

D'après les déclarations du pilote, le capitaine Marcel Gobert, tout était normal à bord, au moment où il amorçait l'ultime procédure de l'atterrissage. Toutefois, en prenant contact avec le sol, le pilote remarqua que l'appareil avait eu un léger tressaillement et prit aussitôt la décision de remettre les gaz et de prendre de l'altitude. C'est alors que le feu se déclara au plan gauche de l'appareil. Il coupa alors les gaz, freina et put enfin immobiliser l'appareil à mi-piste.
L'équipe du super-constellation endommagé était composé des commandants de bord Jean Loudaits, Marcel Gobert, Jacques Casties et Jacques Mims et dés mécaniciens navigateurs Paul Even et Christian Dereix.
 

Le procureur de la République, M. Lamavel, de Corbeil, après avoir conféré avec le juge d'instruction Kauffer, et le commissaire divisionnaire Duclos, chef de la police de l'Air d'Orly, a décidé de ne pas ouvrir une information judiciaire, les occupants de l'appareil étant sortis indemnes de l'accident.
De ce fait, l'épave du quadrimoteur a pu être enlevée rapidement et le trafic reprenait normalement à 22h30.

Communiqué d'Air France (récupéré sur Aviatechno.net)

 

La compagnie Air France communique :
 

Le 6 décembre 1957, à 19 heures. (heure locale), le super-constellation d'Air France F-BHMK, qui venait d'effectuer à vide un vol d'entraînement d'équipage, s'est trouvé en difficulté en atterrissant sur la piste nord-sud d'Orly. L'appareil, déséquilibré, a touché d'une aile et s'est rompu. Les ailes ont été détruites par un incendie consécutif. Mais du fuselage intact les trois membres de l'équipage et les quatre membres du personnel navigant à l'entraînement sont sortis indemnes.

RECITS / TEMOIGNAGES

 

PHOTOS

/!\ Certaines images peuvent choquées

   

SOURCES

Aviatechno : http://aviatechno.net/constellation/suivi_matricule.php?mat=F-BHMK#rapport

Aviation Safety : http://aviation-safety.net/database/record.php?id=19571206-0

BEA : http://www.bea.aero/docspa/1957/f-mk571206/pdf/f-mk571206.pdf

-

 

 

 

TERMES D'UTILISATION

Aucune partie de ce site personnel et non commercial, document, article ou autre, présenté, ne peut être stocké, utilisé, reproduit sous n'importe quelle forme que ce soir pour une utilisation privée ou publique sans

 l'autorisation de son auteur respectif selon l'article L.122-4 du code de la propriété intellectuelle. L'auteur ne peut être tenu responsable des erreurs éventuelles publiées dans ce site et tout auteur d'une oeuvre présente

 sur ce site a la possibilité de faire modifier, effacer tout ou partie de son oeuvre selon l'article 34 de la loi du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés. Certaines parties de ce site sont protégées

 par CopyrightDepot.com numéro 00036213.

 

Copyright © Février 2004 AIRKALO.COM - AIR KALO est une marque déposée n° 3902147